BEAUVAIS VIE MUNICIPALE

Interview

Trois questions à Caroline Cayeux


Quel est votre état d'esprit au début de ce mandat ?

Je suis à la fois très heureuse de la confiance que les Beauvaisiennes et les Beauvaisiens ont placée en nous ; pleine d’énergie parce que formidablement entourée d’une équipe unie et soudée et, surtout, déterminée à mettre en place le projet pour lequel nous avons été élus dès le 1er tour le 15 mars dernier. J’ai reçu cette victoire avec humilité et gravité, compte tenu des difficultés auxquelles nous avons été confrontés au cours de ces derniers mois. Aujourd’hui, alors que je viens d’être réélue maire pour la 4ème fois et que nous commençons à retrouver le cours habituel de nos vies, mon énergie est intacte et je suis prête à assumer les responsabilités qui m’ont été confiées.

Caroline CAYEUX

MAIRE DE BEAUVAIS
JUIN 2020

Quelle(s) leçon(s) tirez-vous de l’épidémie de COVID-19 ?

Tout d’abord, j’ai le sentiment que cette crise épidémique a bousculé nos certitudes, bouleversé nos habitudes, changé notre façon d’appréhender le monde, individuellement mais aussi collectivement. Je souhaite que nous nous saisissions de toutes les problématiques soulevées au cours de ces trois derniers mois, que nous les analysions et que nous en tirions des leçons pour l’avenir.

À court terme et très concrètement, il est évident que la crise du COVID-19 aura un impact fort pour les finances communales et communautaires. On voit se dessiner trois mouvements :
- moins de recettes,
- plus de dépenses liées au COVID-19 mais aussi à la nécessaire relance économique,
- et enfin des dépenses non réalisées pour « service non fait ».

À Beauvais, nous évaluons le coût de cette crise sanitaire à 1,4 millions d’euros pour la Ville et à 2,2 millions d’euros pour l’Agglo. Ce sont des sommes très importantes et, pour l’instant, ce ne sont que des estimations pour les budgets 2020. De surcroît, l’impact de cette crise se fera inévitablement sentir en 2021 et 2022 pour la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, notamment parce que, du fait de la baisse d’activité économique, la fiscalité sera très diminuée.

Face à cette réalité, il ne s’agit plus, à mon sens, de « Penser global pour agir local » mais bien de « Penser local pour agir global », c’est-à-dire pour avoir une vraie influence sur notre façon de vivre. C’est, je le crois, l’une des révélations de cette crise. Penser notre avenir différemment n’est plus une option, c’est une obligation.

Caroline CAYEUX

MAIRE DE BEAUVAIS
JUIN 2020

Quelles seront vos priorités pendant ce mandat ?

Ce qui va guider chacun de nos pas, chacune de nos décisions, chacune de nos actions, c'est à la fois :
- le respect de la nature, sa préservation et sa protection – en accordant une part prépondérante à notre santé ;
- l'égalité femme - homme en toute chose ;
- la mobilisation collective et la solidarité pour contribuer au développement de l’emploi ;
- et, enfin, une attention particulière portée à la sécurité de chaque Beauvaisien.
À travers ces engagements, nous n’exprimons qu’une seule et même ambition : faire que tous nos concitoyens, quelles que soient leur origine et leur situation sociale, forment un ensemble au sein duquel règne l’harmonie et s’exprime une profonde solidarité, une véritable attention portée aux autres.

Caroline CAYEUX

MAIRE DE BEAUVAIS
JUIN 2020
BEAUVAISIS NOTRE TERRITOIRE N°65 - JUIN 2020

© 2020 AGGLOMERATION DU BEAUVAISIS - VILLE DE BEAUVAIS