SANTE COVID-19

Centre Hospitalier de Beauvais

« Merci à tous »


À partir de fin février, les équipes du Centre Hospitalier de Beauvais Simone-Veil ont été particulièrement sollicitées pour faire face à l’épidémie de COVID-19. La présidente du conseil de surveillance de l’hôpital, Caroline Cayeux, le directeur général du CHB, Éric Guyader, et le chef du SAMU60, le Dr Thierry Ramaherison, témoignent de leur mobilisation et de leur engagement de chaque instant.
« Avant toute chose, je veux saluer l’ensemble des personnels de l’hôpital. Je les ai rencontrés à plusieurs reprises pendant la période de confinement et j’ai pu mesurer leur totale implication dans le dispositif mis en place pour prendre en charge et soigner les malades atteints de COVID-19. Cette période a été très éprouvante pour chacune et chacun d’entre eux : il a fallu accueillir beaucoup de patients tout en intégrant de nouvelles méthodes de travail ainsi que des consignes de sécurité bien plus exigeantes. Au nom de tous les habitants de notre territoire, je veux leur dire aujourd’hui un grand merci, merci à tous !
Chacun à sa place a su donner le meilleur de lui-même pour apporter des solutions aux problèmes posés par cette crise sanitaire exceptionnelle par son intensité et sa durée.
Nous devons une véritable reconnaissance à l’ensemble des professionnels de santé que l’épidémie de COVID-19 a projeté en première ligne. Mais nous devons aussi nous interroger sur les difficultés et les dysfonctionnements que cet état d’urgence sanitaire a mis en lumière. C’est un vaste chantier auquel nous devons nous atteler sans tarder. »

Caroline Cayeux

Maire de Beauvais
Présidente du conseil de surveillance du CHB.
« La crise que nous venons de traverser a été exceptionnelle par son ampleur et son importance. Elle nous a bouleversé dans nos pratiques professionnelles et notre organisation et peut-être plus encore dans notre rapport à la maladie mais aussi, plus fondamentalement, notre rapport à la vie.
Pendant toute cette période, et aujourd’hui encore, le CHB a su faire face. La mobilisation de ses équipes a été remarquable pour dépister, prendre en soin, accueillir et rassurer les patients du Beauvaisis.
Chaque jour, des décisions ont été prises pour faire face aux défis auxquels tous étaient confrontés : protection du personnel en 1ère ligne, coordination avec les médecins de ville et les autres centres hospitaliers, dépistage précoce en maisons de retraite, développement de compétences nouvelles telles que l’analyse des prélèvements PCR dans le laboratoire d’analyse de biologie médicale. L’ensemble des services, soignants comme administratifs et techniques, mérite un hommage. Je tiens à saluer également les nombreux donateurs qui ont mis du baume aux cœurs des soignants, tout comme ces milliers de dessins que nos enfants du Beauvaisis et du département nous ont adressés. Il est encore trop tôt pour tirer des enseignements de cette crise sanitaire. Toutefois, la responsabilité de la population peut d’ores et déjà être soulignée. Malgré les contraintes, les Français ont joué le jeu. Ce constat nous invite à travailler davantage encore sur la coordination avec l’ensemble des acteurs de la santé, dont la population. Car chacun d’entre nous doit se sentir concerné par les enjeux sanitaires et pas seulement en période de crise. »

Éric GUYADER

Directeur général du CHB, établissement support du GHT Oise Ouest et Vexin
« Je tiens à remercier l’ensemble des soignants pour leur implication tout au long de cette crise. La période du confinement s’est achevée le 11 mai. Je recommande toutefois à chacun de faire preuve de vigilance car le virus circule toujours. Pour autant, il nous faut vivre avec. Il est indispensable que chacun continue à se faire soigner pour éviter la perte de chance. Que ce soit chez son médecin traitant ou à l’hôpital. Les praticiens hospitaliers vous accueillent pour le suivi de vos traitements et/ou maladies chroniques. Les consultations externes sont organisées dans les différentes spécialités avec un circuit dédié. L’établissement a par ailleurs mis en place des téléconsultations dans pratiquement toutes les disciplines. Ce nouveau dispositif est destiné à s’inscrire dans la durée même si les consultations présentielles sont parfois indispensables pour certaines pathologies. »

Dr Thierry RAMAHERISON

Président de la CME, chef du SAMU 60

Un hôpital mobilisé pour faire face à l’épidémie


Dans un contexte de crise sanitaire, le CHB a su répondre à la prise en charge des patients présentant des symptômes du COVID-19, tout en poursuivant son activité programmée.

DES ENJEUX IMPORTANTS

  • Faire face aux quelque 1 400 appels par jour au SAMU 60
  • Prendre en charge les patients Covid tout en assurant les prises en charges habituelles
  • Assurer un circuit sanitaire sain grâce aux équipes d’hygiène notamment. Dès lors, création immédiate d’un circuit sécurisé avec des zones identifiées Covid
  • Former les équipes soignantes aux mesures d’hygiène et au circuit de prélèvements (formations hygiène renforcées, port d’EPI spéciaux, prélèvements PCR…)
  • Mettre en place au sein de l’établissement un centre de prélèvement ambulatoire de tests PCR
  • Adapter le laboratoire pour assurer les résultats des tests PCR plutôt que les envoyer sur Paris, Lille ou Amiens
  • Renforcer le capacitaire en Réanimation
  • Parer à la pénurie de molécules
  • Accueillir les patients des centres hospitaliers du cluster de l’Oise, fermés pendant un moment

UNE CELLULE DE CRISE

Dès les premiers signes de l’annonce d’un virus dans la ville de Wuhan, au centre de la Chine, l’hôpital a anticipé cette crise épidémique. Chaque jour à 11h30, une cellule de crise est convoquée pour mettre en place la prise en charge des patients au CHB mais aussi avec les établissements de santé du territoire. Au sein de cette cellule, notamment, le directeur général et les directeurs adjoints, le président de la commission médicale d’établissements, les médecins chefs de service, les cadres de pôles et de services, les hygiénistes, les pharmaciens, les biologistes et, surtout, le médecin infectiologue Régine Barruet qui a joué un rôle essentiel dans la gestion de cette crise épidémique. Hommage doit être rendu à ce médecin comme à tous les professionnels dont la contribution au bon fonctionnement de l’établissement a été remarquable de bout en bout.

DE L’ORGANISATION

Dès la fin du mois de février, le Centre Hospitalier de Beauvais est classé établissement de 2e ligne par le ministère de la Santé pour accueillir les patients potentiellement atteints du coronavirus dans l’Oise. La direction générale, les équipes médicales et paramédicales, en lien avec les CHU d’Amiens et de Lille et l’ARS Hauts-de-France, organisent cet accueil.
Cinq chambres de l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée (UHCD) sont réservées pour l’hébergement des patients susceptibles d’être touchés par le COVID-19.

Très vite, l’hôpital a dû augmenter sa capacité d’accueil pour faire face à l’afflux des patients. 130 patients COVID seront accueillis au plus fort de la crise, fin mars. À la même période, en Réanimation, les équipes du Dr Luis et du Dr Hamadouche prennent en charge 27 patients COVID-19.

UNE MOBILISATION EXEMPLAIRE

Pour faire face à cette crise épidémique sans précédent par son ampleur et son intensité, le Centre Hospitalier a pu compter sur l’investissement professionnel des personnels de tous ses services, médicaux, paramédicaux et administratifs. Ce formidable élan de mobilisation et de solidarité a permis aux équipes de tenir bon et d’assurer la prise en charge de tous les malades du coronavirus alors même que l’établissement était confronté à une situation exceptionnelle inédite.
Conscients de l’engagement sans faille des personnels, les habitants du territoire ont très vite salué la qualité de leur travail et leur ont apporté des nombreux cadeaux, depuis des dessins d’enfants jusqu’à des encas et des repas… Cette générosité a été un extraordinaire soutien pour celles et ceux qui étaient quotidiennement en 1ère ligne dans le combat contre la maladie.
Le Centre Hospitalier a également bénéficié du soutien de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis qui a coordonné une opération de dons et de redistribution de matériels de protection individuelle puis initié la fabrication de blouses et de masques lavables pour répondre aux besoins des équipes, qu’elles soient soignantes ou non.

ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Le CHB, les médecins libéraux et la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis ont lancé conjointement une opération de communication pour inviter les personnes souffrant de maladies chroniques à ne pas interrompre – ou à reprendre au plus vite - leur suivi médical.

DEVELOPPER LA TELEMEDECINE

La crise du coronavirus a accéléré la mise en œuvre de la télémédecine à l’hôpital. L’outil de téléconsultation employé est Prédice, une plateforme d’échange et de partage pour les professionnels de santé au niveau régional, lancé en avril 2019.
Au CHB, la téléconsultation est déjà effective dans plusieurs spécialités.

#MERCIS


© 2020 AGGLOMERATION DU BEAUVAISIS - VILLE DE BEAUVAIS