ECONOMIE

L’Agglo prépare la relance économique du Beauvaisis


Selon les premières préconisations du Groupe de Relance Économique pour Beauvais et sa Région (GREBER), la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis (CAB) a mis en place 4 dispositifs financiers pour accompagner et aider les entreprises du Beauvaisis à faire face à la crise économique provoquée par le Covid-19. La CAB et la Ville de Beauvais ont également initié des actions pour soutenir les commerçants ou organiser la fabrication de masques et de visières
La CAB a lancé un fonds de secours d’extrême urgence, un kit de redémarrage, un fonds de soutien territorial et un fonds d’accélération de la relance pour les entreprises. La gestion financière de ces fonds est déléguée à la plateforme Initiative Oise Ouest qui est partenaire de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis. Votre entreprise est peut-être concernée par ces aides, découvrez à qui elles s’adressent et en quoi elles consistent.

Le fonds de secours d’extrême urgence

Il permet d’accompagner les entreprises qui n’ont pas encore pu mettre en place les différents dispositifs gouvernementaux et s’adresse aux TPE, petits artisans, indépendants. L’aide consiste en une subvention de 500€ par entreprise sous forme d’heures d’expertises (5 heures) auprès de spécialistes locaux (experts-comptables, avocats…) qui interviendront pour des diagnostics, de l’accompagnement à la mise en place des dispositifs gouvernementaux, la mise en place des mesures de Ressources Humaines spécifiques au Covid-19).
Les critères pour en bénéficier
  • Les TPE (moins de 10 salariés)
  • Les TPE n’ayant entamé aucune procédure pour la mise en place de dispositifs gouvernementaux

Une enveloppe budgétaire de 200k€ est allouée à ce fonds de secours d’extrême urgence qui devrait permettre d’aider 400 TPE.

Le kit de redémarrage

Ce kit doit permettre aux PME de moins de 25 salariés d’avoir un conseil et un appui dans la mise en place des recommandations sanitaires gouvernementales par fiches métiers (organisation matérielle, logistique et RH) mais également une aide financière dans l’achat de matériels (EPI - équipement de protection individuelle -, Paravirus plexi) liés au Covid-19.
L’aide est de 1 000€ par entreprise sous la forme de 5h d’accompagnent (500€ + subvention de 50% sur l’acquisition d’EPI « Covid » plafonnée à 500€.
Les critères pour en bénéficier
  • Être une entreprise en B to C (entreprise aux particuliers) avec point de vente
  • Être une PME de moins de 25 salariés


L’enveloppe budgétaire est de 500k€ au bénéfice de 500 PME.

Le fonds de soutien territorial

L’objectif de ce fonds est d’être complémentaire au fonds de solidarité de l’Etat. L’aide consiste en une subvention de 1500€ par entreprise. Contrairement au fonds de solidarité (national), le fonds de soutien territorial est octroyé par un versement unique.
Les critères pour en bénéficier
  • Ne pas avoir bénéficié d’aides liées au chômage partiel ou au fonds de solidarité.
  • Être une entreprise de moins de 25 salariés ;
  • L’entreprise pour laquelle l’aide est demandée doit être l’activité principale et/ou la principale source de revenu du dirigeant ;
  • Avoir son activité dans les secteurs du commerce, de l’artisanat, des services et des professions libérales ;
  • Ne pas disposer d’une trésorerie nette négative avant mars 2020 pour les entreprises de plus de 3 ans ;
  • Ne pas se trouver en procédure collective et être à jour de ses obligations sociales et fiscales avant la crise sanitaire ;
  • L’aide sollicitée ne peut être supérieure à la baisse du chiffre d’affaires.

L’enveloppe budgétaire est de 500k€ pour le bénéfice de 400 à 500 PME.

Un fonds d’accélération de la relance

Pour aider les entreprises à se relancer et anticiper la fin des dispositifs gouvernementaux, un dispositif de prêt affecté à la fois à de la trésorerie mais aussi à de l’investissement pourra être proposé fin septembre, début octobre.
Les projets d’investissement pourront concerner :
  • La digitalisation de l’entreprise
  • L’innovation / les nouveaux produits / les nouveaux marchés
  • Le verdissement de l’entreprise
  • L’exemplarité sociale et de bien-être du salarié
  • Et d’autres thématiques
  • Ne pas se trouver en procédure collective et être à jour de ses obligations sociales et fiscales avant la crise sanitaire ;
  • L’aide sollicitée ne peut être supérieure à la baisse du chiffre d’affaires.

Les critères d’attribution de cette aide sont à l’étude. Elle est destinée à aider entre 50 et 100 PME.
Par ailleurs, la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis (CAB) et la Ville de Beauvais ont mis en place plusieurs initiatives destinées à appuyer la relance économique comme :
  • Mon marché local : pour la mise en relation des producteurs locaux et des habitants ;
  • Ma boutique en ligne : avec la prise en charge par la CAB de la livraison et de la formation des commerçants pour la création d’une boutique en ligne (formation dispensée par le manager du centre-ville de Beauvais) ;
  • La création d’une carte des commerces ouverts permettant de recenser tous les commerces, hôtels et restaurants ouverts sur le territoire.
  • Le pilotage territorial de la fabrication de visières avec des « makers » (indépendants) et des entreprises locales ;
  • L’opération « Masques solidaires en Beauvaisis » avec la contribution des entreprises qui ont fourni des matières premières ;

© 2021 AGGLOMERATION DU BEAUVAISIS - VILLE DE BEAUVAIS