VIE DU BEAUVAISIS

Épidémie de COVID-19

Les communes se mobilisent pour leurs habitants


Depuis le début du confinement dans l’Oise, le 9 mars dernier, les élus et les habitants des communes de l’Agglo se sont mobilisés pour apporter aide et soutien à l’ensemble de leurs concitoyens et particulièrement aux plus fragiles d’entre eux. Voici quelques témoignages des actions engagées.
À Savignies, le 8 avril, en pleine crise du coronavirus, la municipalité s’est vue remettre une quinzaine des masques en tissu, confectionnés par Béatrice Peyronnet, présidente de "Colombe la fée", une association qui donne des cours de couture. Ces premiers masques ont été distribués à la résidence des personnes âgées.
Une 2ème couturière, Mme T. Dos-Santos, a ensuite fourni environ 120 masques, également en tissu. L’équipe municipale a pu s’appuyer sur le Club des aînés, en particulier Claudine Glanard et Maryse Yung, pour la distribution de ces masques mais également pour faire les courses et rendre d’autres services que les personnes non mobiles ne peuvent faire.
Enfin, la mairie a également distribué les stocks de masques ainsi que le peu de désinfectant pour les mains qui restaient de la crise de H1N1 aux infirmières libérales intervenant à Savignies.

À Hermes, dès le début de confinement, la commune et les sapeurs-pompiers volontaires ont mis en place, en collaboration avec Intermarché, un service d’aide et de livraison de courses pour les personnes de plus de 65 ans et les personnes les plus fragiles face au COVID-19.
Les lundis et mercredis, ces personnes peuvent appeler la mairie pour donner leur liste de courses. Les mardis et jeudis, un agent municipal fait les achats qui sont stockés dans une chambre froide mise à disposition par l’Intermarché et les pompiers s’occupent de la livraison avec tout l’équipement nécessaire pour leur protection.
Ce système de courses est aussi l’occasion d’entretenir un dialogue, de s’assurer que les personnes qui en bénéficient vont bien et de rétablir un lien social qu’elles ont perdu. Les pompiers s’occupent également des traitements médicaux.
Les commerçants de Hermes, la boulangerie, les deux boucheries et le café-restaurant, ont également joué le jeu et proposé leurs produits à la livraison. Pour tout renseignement, contactez la mairie au 03 44 07 50 06.

À Warluis, un site internet a été créé - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - pour apporter une aide aux Warluisiens pendant la période d’épidémie du COVID-19.
Sur ce site, il est possible d’échanger toutes les informations permetttant de rendre la vie moins difficile ou de trouver des solutions de la vie courante. Infos santé et infos pratiques comme la liste et les coordonnés des commerçants qui proposent les livraisons à domicile, régulièrement actualisés.
Des contacts avec divers commerçants, artisans et producteurs ont permis d’organiser une offre de livraison à domicile limitant ainsi au maximum les sorties.
Ce site permet aussi d’initier et d’encourager la solidarité entre tous les habitants, afin que chacun, dans son quartier, vienne en aide aux personnes fragiles parce qu’isolées et âgées en assurant leur ravitaillement ou leurs besoins en médicaments.
Le site comprend aussi un « Appel aux volontaires » pour répondre aux demandes qui pourraient survenir, un « Appel aux idées » à travers lequel chacun peut apporter de nouvelles idées à partager et un « Appel aux artistes » pour se distraire en ces temps difficiles. Les artistes warluisiens y sont invités à partager leurs œuvres (photos, tableaux, sculptures, poèmes, contes, vidéos…) qui sont mises à disposition de tous.
Ce site est mis à jour au fil de l’eau. Il est possible de s’abonner et ainsi de recevoir sur sa boite mail une notification à chaque modification. Il est également accessible sur le site de la mairie de Warluis. Pour toute information supplémentaire, vous pouvez écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
A côté de cette réalisation, les élus, aidés par des volontaires, se mobilisent pour assurer un contact téléphonique auprès des personnes vulnérables et venir en aide en cas de besoin.

À Rochy-Condé, suite à la mise en place du confinement, la commune a déposé dans chaque foyer un coupon réponse pour faire appel aux bonnes volontés mais aussi pour que les personnes ayant besoin d’aide (courses, pharmacie…) s’inscrivent. De plus, en prenant les précautions nécessaires pour éviter tout contact rapproché, l’agent communal a fait du porte-à-porte chez les personnes les plus âgées pour les informer que la mairie était à leur disposition.
Grâce à l’implication de plusieurs bénévoles, la municipalité peut répondre aux demandes et a pu constater avec plaisir une forte solidarité familiale et de voisinage.
Joignable par courriel ou par téléphone, la mairie fournit à la demande des attestations de déplacement dérogatoire et distribue aux élèves de l’école communale les devoirs préparés sur support papier par les enseignantes. Afin d’être en mesure d’informer rapidement ses administrés, l’équipe municipale a décidé de mettre en place le dispositif « Alarme citoyens » via des SMS ou messages vocales. Les retours sur les actions menées sont tous positifs.

À Aux Marais, les élus assurent une permanence téléphonique et physique quotidienne pour pouvoir répondre aux besoins des habitants. Ils proposent à leurs administrés en situation de fragilité de faire leurs courses, d’assurer la livraison de médicaments ou tout autre acte essentiel à la vie quotidienne. L’équipe municipale appelle régulièrement les aînés pour prendre de leurs nouvelles et maintenir le lien social.
Début avril, ce service avait déjà été sollicité une quinzaine de fois par les anciens de Aux Marais. La mairie assure aussi l'impression des cours et devoirs en ligne pour les parents n'ayant pas les ressources matérielles de le faire afin de faciliter le suivi scolaire des enfants. « C’est très agréable d'avoir à mes côtés une équipe d'élus engagés et disponible pour veiller au bien-être et à la santé des maraisiens » conclut le maire, Christophe Tabary.
Dès l’annonce de la mise en place du confinement, la commune d’Auneuil a déclenché un plan identique au « Plan canicule » ou au « Plan grand froid ». Ainsi, les élus des commissions « Développement des solidarités intergénérationnelles » et « Affaires sociales » se sont mis aussitôt ont joint par téléphone les séniors de 70 ans et plus, afin de faire le point avec eux sur leur état de santé pour certains, converser tout simplement pour d’autres et proposer de l’aide aux personnes particulièrement isolées.
Dans le même temps, la commune a fait appel aux membres du conseil municipal pour organiser les courses des personnes isolées et âgées de la résidence du Soleil d’Or à raison d’une fois par semaine et pour d’autres personnes, selon leurs besoins.
Début avril, en partenariat avec le centre social « La Canopée », la municipalité a invité les séniors, ainsi que celles et ceux ne pouvant se déplacer, à se mettre en contact téléphonique avec la mairie (03 44 47 70 23) afin que des bénévoles se rendent, pour eux, à la pharmacie afin de leur éviter de contracter le COVID-19.
Plusieurs actions ont été mises en œuvre à Troissereux pour préserver les habitants des dangers de l’épidémie de COVID-19. Tout d’abord, mi-mars, la sécurisation et le transfert du bureau de vote de la Mairie à la salle des fêtes.
Puis, dans le cadre de la crise sanitaire, l’équipe municipale a mis en place une liste de 22 personnes bénévoles dites « personnes relais », organisée par quartier. La mission de ces personnes relais est de : - adopter, faire adopter et inciter à un comportement exemplaire : confinement, relais des informations ; - se faire le relais des autorités sanitaires locales si besoin ; - veiller sur ses voisins (par téléphone, à distance et en respectant les mesures dites barrière en tous les cas ) ; - pour toute personne dite « vulnérable » ou « sensible », remonter toute problématique urgente ; - éventuellement, déposer des courses ou des documents d’information ou autre à la demande de la Commune.
Une cellule d'accueil des enfants de soignants de Troissereux a été mise en place hors cadre scolaire et sur les horaires nécessaires pour eux (jour et nuit).
Pour finir, au vu des circonstances exceptionnelles et pour rompre l'isolement des personnes âgées, une distribution de brioches a été effectuée les 2 et 3 avril pour les anciens du village. Une seconde distribution a eu lieu la semaine prochaine à l'occasion de Pâques.

Début avril, des couturières de Saint-Martin-le-Nœud se sont lancées bénévolement dans la réalisation des masques et calots pour le personnel soignant, en collaboration avec le club couture du village et la Chambre de commerce et d’industrie. Un appel aux dons (notamment d’élastiques, de tissus, d'aiguilles pour machine, fil blanc ) a été fait par le biais des moyens de communication du village (site internet, alerte citoyen et panneaux informatiques). Cette opération a rencontré un réel succès et l’équipe municipale remercie toutes les personnes pour leur générosité et leur solidarité. Par ailleurs, la secrétaire de mairie est chargée d’appeler régulièrement les aînés du village pour prendre de leurs nouvelles.

La commune d’Auchy-la-Montagne compte en son sein de nombreux personnels soignants et agents administratifs travaillant dans le secteur de la santé - et notamment au centre hospitalier de Beauvais. Elle a mis en place, à proximité de la mairie, un affichage en hommage de ces personnes qui contribuent, chacune à leur manière, à œuvrer, travailler, dans les secteurs où la poursuite de l’activité est essentielle et qui permettent de combattre l’épidémie. Tous les habitants du village ont été invités à venir y laisser leur témoignage, hommage ou autres dessins, photos, textes…

À Auteuil, la mairie s’est attachée à maintenir un lien avec les habitants et à veiller sur eux. Des initiatives sont à mettre en lumière. Anais Dizy, couturière à son compte à St-Quentin d'Auteuil, a commencé à fabriquer bénévolement des masques à partir du 17 mars. « J'ai vu que l'on recherchait des couturières afin de créer des masques artisanaux selon les modèles édités par les hôpitaux. Je me suis alors dit qu'il était de mon devoir d'apporter ma contribution. Je fabrique donc des masques bénévolement et de bon cœur avec les tissus, élastiques et gaze que j'ai en réserve, pour des infirmières, pompes funèbres, gendarmes, aides-soignantes, ambulanciers, bouchers, caissières, personnes du villages etc. » témoigne Anaïs qui, au 10 avril, avait réalisé et distribué 632 masques. « Avec sa mère, qui n'a pas hésité à me proposer son aide, de bon cœur, nous formons une vraie petite entreprise de bénévoles : « Les couturières aux bons cœurs .» Pendant tout le mois d’avril, de son côté, Alexis Serre, gérant du bar-restaurant Aux Quatre Vents à St-Quentin d’Auteuil, a livré du pain et des viennoiseries sur commande aux habitants d’Auteuil, en partenariat avec la boulangerie de Warluis. Depuis le mois de janvier de cette année, il a créé une pizzeria à emporter le mercredi et vendredi soir et, à partir du déconfinement, « nous proposerons des plats du jour à emporter et un peu de snack ». Enfin, la maison Delamarre, ferme labellisée bio depuis 1988 installée à Malassise, propose, depuis début avril, un système de drive à la ferme avec des produits 100% bio et 100% locaux soit produits à la ferme soit en provenance de producteurs de l’Oise. Les commandes sont à passer sur le site internet de la ferme : lamaisondelamarre.fr et la commande à retirer à la ferme la semaine suivante. Les produits disponibles au drive : la viande de bœuf et de veau bio de la maison Delamarre ; les légumes bio de Pauline et Stéphane ; les fromages bio de Jean-Marie ; le pain bio d'Hervé ; la farine de blé bio de Julien ; la confiture Pomme Cannelle de Benjamin.

© 2020 AGGLOMERATION DU BEAUVAISIS - VILLE DE BEAUVAIS